Skip to navigation Skip to the content
Ailleurs

musique

25 décembre

Oratorio de Noël

Ensemble vocal Collégiale & Conservatoire-HEM

Camille Saint-Saëns (1835-1921)

Symphonie n°3 en do mineur, arrangée pour orgue et orchestre de chambre par Guy Bovet

Adagio – Allegro moderato – Poco adagio
Allegro moderato – Presto – Maestoso – Allegro

Oratorio de Noël, op. 12
Prélude dans le style de Bach
Récitatif : Et pastores erant
Chœur : Gloria in altissimis
Air : Exspectans expectavi
Air et chœur : Domine, ego credidi
Duo : Benedictus
Chœur : Quare fremuerunt gentes
Trio : Tecum principium
Quatuor : Laudate coeli
Quintette et chœur : Consurge, filia Sion
Chœur : Tollite hostias

La troisième symphonie est à la fois l’une des œuvres les plus connues et les plus extraordinaires de Saint-Saëns. Par cette partition grandiose, le compositeur souhaitait rendre hommage à Liszt, incluant à l’orchestre symphonique une partie de grand orgue. Toutefois, ce dernier n’intervient que dans certains mouvements de l’œuvre, alors même que l’orchestre demandé est gigantesque. Guy Bovet en propose ici une relecture, dans le but de créer un nouvel équilibre entre l’orgue, qui prend davantage d’importance, et un orchestre réduit à une formation de type classique. Cette version inédite, qui se rapproche plutôt d’une symphonie de chambre avec orgue obligé que d’un véritable concerto pour orgue, sera présentée pour la première fois en Suisse romande.

L’œuvre sera suivie du très bel Oratorio de Noël, chef-d’œuvre de jeunesse écrit en quelques jours à peine dans un but strictement liturgique. Pourtant, cette partition pleine de fraîcheur dépasse largement ce que l’on pourrait attendre de sa destination première. Malgré la référence explicite à Bach dans le titre du prélude instrumental, elle trouve plutôt son inspiration dans le lyrisme propre à la musique religieuse française du 19e siècle et demeure de bout en bout dans une atmosphère intime, pleine de chaleur et de douceur.