Skip to navigation Skip to the content
Ailleurs

musique

2 octobre

Cantique des cantiques

La Collégiale

Le Cantique des cantiques est une curiosité au sein des livres bibliques. Ce texte, ou plutôt cet ensemble de textes d’une extraordinaire puissance évocatrice, fait l’apologie du désir amoureux et de la beauté physique.

On comprend donc aisément que de nombreux musiciens s’en soient inspirés, dès le Moyen-Âge (Palestrina, Victoria, Monteverdi, Schütz), mais aussi à travers les siècles suivants, y compris Bach dans quelques-unes de ses cantates et même dans sa Passion selon Saint-Matthieu. Il faut toutefois attendre le 20e siècle pour voir apparaître des pièces de grande envergure uniquement basées sur le Cantique des cantiques, au premier rang desquelles se place la symphonie chorale Flos Campi de Ralph Vaughan Williams.

En écho à ce chef-d’œuvre, l’Ensemble vocal d’Erguël a proposé à Claude Rossel d’écrire une pièce sur ces mêmes textes. Sur la base des traductions poétiques de Ernest Renan, Franz Toussaint et André Chouraqui, le compositeur jurassien a imaginé une musique aux accents parfois dramatiques, mettant en lumière des aspects méconnus du texte, dans lesquels la relation passionnée entre deux amants engendre aussi son lot de déceptions et de souffrances.

Programme

Giovanni Pierluigi da Palestrina (~1525-1594)
Deux motets sur les textes du Cantique des cantiques

Ralph Vaughan Williams (1872-1958)
Flos Campi, symphonie pour alto, chœur et petit orchestre

Comme le lis parmi les épines Lento
Car voici, l’hiver est passé Andante con moto
J’ai cherché mon aimé Lento – Allegro moderato
Voici le lit de Salomon Moderato alla marcia
Reviens ! Reviens, Sulamite ! Andante quasi lento
Pose-moi comme un signe sur ton âme Moderato tranquillo

Giovanni Pierluigi da Palestrina (~1525-1594)
Deux motets sur les textes du Cantique des cantiques

Claude Rossel (*1958)
Un poème, pour mezzo-soprano, chœur et orchestre (création)